AccueilFAQRechercherCarteMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'auberge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Dim 31 Déc - 21:41

Le gaki se réveilla ... il ne bougea pas d'un cil, sentant qu'Hikera ne dormait plus, et qu'un regard était posé sur lui, le sien. Tout allait bien dans la pièce, il le sentait, mais il n'avait pas envie de se reveillé, alors il fit semblant de continuer à dormir, échappant même un faux ronflement sonore pour paraître plus crédible.
Finalement, ne retrouvant pas le sommeil, il entrouvrît délicatement une paupière, puis ouvrît tranquillement les yeux, fixant Hikera qui fixait le gaki endormit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 1 Jan - 16:43

Le Gaki dors un moment puis se réveille et me fixe calme tout comm je le fais. Je reste assise sur le lit ne souhaitant pas troubler le calme de la pièce, ce calme que je n'avait pas retrouvé depuis bien longtemps. Je lache finalement Shirotsuki dont la lueur s'amenuise petit à petit et me lève finalement pour me dégourdir un peu les jambes toujors en essayant de rester dans le calme le plus absolu possible.

[je fais court, je dois partir^^")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 1 Jan - 21:37

Takeo, toujours aussi calme, regarda la jeune fille ... puis lui demanda à voix basse;

-" Vous n'arrivez pas a dormir ? "

Le gaki écarlate par sa tunique considéra plus profondément Hikera, puis parût absent un cour instant ...

-" Des êtres chers perdus qui vous hantent ... Y repenser fait mal, mais le ressentir dans nos songes, est encore plus impitoyable que la mort elle-même ... la douleur n'est pas physique mais mentale, elle nous atteint au plus profond de notre fragile être que l'on soit grand et robuste ou petit et frêle ... "
continnua t-il sur une note attristé, comme un sage parlerais avec expérience ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 1 Jan - 22:51

Je préfère ne pas me rendormir. Je le vois toutes les nuits et c'est une douleur immense de me réveiller chaque matin en sachant que je ne pourrais plus jamais le sentir près de moi. Si je le pouvais je ne dormirais plus mais c'est humainement impossible, en particulier pour quelqu'un qui utilise une magie épuisante.

Je venais de prononcer ces mots d'une voix basse en effectuant des pauses assez fréquentes. Je vais m'asseoir à coté du Gaki, préférant ne pas tourner indéfiniment dans cette chambre plus ou moins bien nettoyée suivant les endroits.

Vous aussi, vous êtes hanté par des rêves tels que les miens ? Vous parlez trop bien de cette douleur pour ne pas la connaitre vous-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 2 Jan - 11:48

Le gaki soupira ...

-" La douleur est commune en chaque homme, son intensité varie chez chaque individus ... la mienne est grande, malgré la vetustée de sa cause, elle reste marqué en moi au fer rouge dans mon coeur ... J'aurais pu les proteger ... mais mon arrogance et entêtement ont fait que j'en souffre aujourd'hui de n'avoir pu le faire ... ma femme m'a suivi sur le chemin d'une bataille, ma troupe et moi, accompagnée de quelques soldat de ma garde rapprochée, je ne le savais pas ... mes ennemis ont voulu m'encercler et attaquer par derrière, ils ont attaqué le convoi de ma femme ... elle fût ... torturée ... " une larme coula le long de la joue du Gaki ... puis il continua à moitié en sanglot : " ... puis violée par quelques officiers ennemis ayant prit part à l'embuscade et enfin froidement égorgée comme un catin. Un soldat de ma garde rapprochée échappa à l'embuscade et vînt me prévenir ... je l'égorgeai sur le champ ... ma rage était telle, que pendant la bataille, où mes adversaires étaient deux fois plus nombreux, la débacle tronâ leur armée, mes troupes toujours proche de moi, ayant énormément d'empathie pour moi, se battirent tous comme des ours, si bien que la bataille fût un grand succès. Mais cette victoire, avait pour moi un goût affreusement amer. "

Le Gaki fît une pause pour reprendre haleine ... puis reprît sur le même son de voix qu'un conteur tragédien ...

-" ... L'officier qui viola ma femme fût capturé, il connu bien des tortures ... je crois qu'aucun être humain ne connu pareil torture, quand je l'achevais, il n'avait plus rien d'un homme ... une larve au propre sens du terme était approprié pour le désigner ... "


Un sourire légèrement sadique illumina le visage du Gaki en se remémorant ce souvenir ...


-" En rentrant de bataille plus tard que prévu, aà cause des jours de tortures que j'avais infligé aux officiers ... j'eû l'horreur d'apprendre que mon fils de 5 ans avait été froidement égorgé par un quatuor de ninja assassins, qui fûrent capturés quelques heures après le drame ... il fûrent torturé aussi bien que les officiers à ceux-ci près qu'ils n'ont pas suppliés ... il advenu qu'il avait été engagé par mon adversaire de la semaine passée qui s'était fait Hara-kiri après sa débacle ... "

Takeo prît sa pipe et l'alluma ... il tira une bouffée puis conclut :


-" Cela fait 6 ans que cette histoire c'est passée, dès lors, je n'ai eu de cesse de silloner les routes, de méditer sur le pentes du mont Aso, de visiter les villes, pour essyaer de comprendre l'homme, pour essayer de comprendre la dignitée qui lui en absout de sa valeur ... j'était bien naïf avant d'entreprendre ces périples, je me suis rendu compte que l'homme est stupide, que pour une simple question d'honneur, il vous barra votre chemin jusqu'à ce que vous le tuiez ou qu'il vous tue ... l'homme est encore plus stupide lorsqu'il est en groupe, à ce moment là, il se croit invincible et ce que bon lui semble, j'ai dû éxécuté plus d'un groupe de malvenant de mon vivant ... jusqu'à ce que je meurs au millieu, d'une trentaine de bushi idiot qui gardent la porte d'Asahikawa en tuant plus de la moitié du groupe à moi seul ... pourquoi ? juste parcequ'on leur a rempli le crâne de sornettes telle que : " Vous êtes les gardes de la cité du clan le plus glorieux de l'Empire, rien ne doit passer, vous garder des dieux, rien ne vous vaincra, tuez les présomptueux qui veulent rentrer dans la cité, soyez fiers et écrasez tout le monde " ...c'est idiot, n'est-ce pas ? mais n'avez vous encore jamais rencontrer les gardes de la cité impériale de Kyoto, il sont encore plus stupides et bornée que les gardes d'Asahikawa ... "
Pamphletisa le Gaki ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 4 Jan - 16:06

C'est une bien sombre histoire que celle de votre vie... Vous avez du beaucoup souffrir et on ne vous a même pas laissé reposer en paix à croire que certains pensent que vous n'avez pas assez souffert durant votre existence...

Je ramène mes jambes contre moi et les enlace de mes bras avant de continuer d'un ton calme.

Ma vie n'a pas été rose non plus mais par rapport à la votre, elle ne fut pas si mauvaise. Je n'ai qu'à déplorer la perte du seul être que j'aimais, je savais qu'il allait mourrir lorsque j'ai choisi de rester avec lui mais je n'ai pas eu le temps de me faire à cette idée qu'il n'était déjà plus de ce monde. C'est lui qui m'a demandé de servir le clan Asahikawa, je ne sais même pas pourquoi d'ailleur... Je me suis contentée de lui accorder cette dernière volentée...

Je prend le cristal qui pend autour de mon cou dans une de mes mains puis et le rend bien visibleaux yeux du gaki puis le laisse retomber tandis qu'il s'éclaire de la même lumière rougeâtre qu'il avait peu avant.

Ce cristal était à lui autrefois, il me l'avais confié et depuis il s'illumine à chaque fois que je ressents la présence d'Hauru, c'est un peu comme s'il sembait résonner avec l'âme de ce dernier, je ne sais pas trop quoi en penser... J'aimerais parfois me débarasser de ce cristal qui me rappelle e mauvais souvenirs mais j'ai peur d'oublier certaines choses si jamais je le jettais au loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 4 Jan - 16:59

Le Gaki contempla le cristal rougeâtre que tenait Hikaru ... puis d'une voix calme, le regard vague et perdu, il dit simplement :

-" La plus grosse erreur, si tu t'en debarasses, ne serait pas celle davoir aimé Hauru, mais celle de se débarasser du cristal d'Hauru ... son âme est comme prisonnière en ce cristal, de fait qu'à chaque fois que tu le touches son âme sans mémoire brille de milles éclat écarlates, pourquoi ? ... eh bien, parceque même si l'âme n'à pas de mémoire, elle est empreinte de sentiment, et le sentiment le plus puissant, est l'amour, il était si fort entre vous deux, que l'âme d'Hauru se souvient de toi, de ta préscence, de ton odeur, de ton essence, de ta puissance, alors Hauru est heureux, de te sentir. Le pouvoir que porte l'âme d'Hauru, n'est pas simplement qu'un sentiment ... "

Takeo fît une pause, pour reprendre son soufle puis fixant le cristal écarlate des yeux, il continua :

-" ... c'est aussi une arme puissante, qui se traduit en bouffée de courage, de force, de puissance, et de magie ... les parois de cristal brident cette energie magique, si bien que si par le passé, la magie s'est manifestée en toi, elle n'était qu'à un faible niveau par rapport à ce que tu pourrais faire ... Hauru, n'est pas un objet magique, à chaque fois que tu utilise la magie de ce sentiment, il s'affaiblît, malgré qu'il n'est pas de corps propre ton amant, est une être vivant ... son âme n'est pas inépuisable, loin de là ... si le sentiment a force d'être utilisé se tarit ... l'âme d'Hauru, ne te reconnaîtra plus ... et oubliant la raison de son étât sur terre, il s'en irait aux cieux devenir un ange, qui aura oublié tout de la terre ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 4 Jan - 18:39

A mon niveau actuel, je ne peux rien faire de mieux que d'utiliser ce cristal lorsque j'utilise une magie d haut niveau. Les pouvoirs que je contrôlais déjà étant jeune ne me posent pas trop de problème au niveau de la puissance puisque j'ai appris à les utiliser seule mais les pouvoirs que m'a donné Hauru sont eux d'une toute autre envergure. A chaque fois que je les utilise je dois faire appel à lui car seule je ne peux pas m'en sortir. Ces pouvoirs n'ont pas grandi avec moi, il me les a confiés il y a quelques semaines et je n'arrive pas à grand chose. En faisant appel à lui et à ce sentiment qui nous unissait j'avais l'impression de pouvoir mieux contrôler ces choses qui me faisaient peur mais maintenant je comprends que j'ai fait une erreur. Je dois absoluments pouvoir manier les flammes avant que ce cristal ne disparaisse... ou ma vie n'aura servit à rien.

Je me recroqueville un peu plus en essayant de ne pas penser à ce qui arriverais si jamais ce cristal disparaissait et commence à sangloter doucement.

*J'ai peur, je ne veux pas te perdre... pas une deuxième fois...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 4 Jan - 20:43

Takeo émergea de son regard perdu ... puis regarda tristement Hikera sangloter ... puis il lança gentiment pour trouver une solution :

-" La magie n'est pas l'ultime recours, et n'est pas forcément nécessaire ... Regardes-moi ! Je suis peut-être un Gaki, mais je n'utilise quasiment jamais la magie ... tu as une force physique c'est indéniable, et tu es une femme, l'agilité est inné et plus prononcée chez les femmes que chez les hommes, peut-être n'est-tu pas aussi forte qu'un homme mais tu es plus agile et rapide qu'un homme ... n'utilises que la magie que tu maîtrise déjà, dorénavant, n'utilises plus les flammes, je vais te former, sa prendra peut-être du temps, mais en attendant renforces toi au combat grâce aux points fort que je viens de t'énumérer ... "

Sur cette tirade, le Gaki, se tînt droit dans la pièce. Il ferma les yeux, puis tendît sa main devant lui en tendant ses muscles, la manche de son kimono remonta, laissant apparaître un tatouage, un liane parsemé d'épines qui entourait son poignet et remontant certainement jusqu'à son épaule ... peut importe, l'air devînt lourd et sembla se presser vers la main tendue de Takeo; il y eu une aveuglante lumière rougeâtre puis le Gaki réouvrît les yeux, il se concentra sur la forme qui apparaissait dans sa main ... la forme semblait flotté au dessus de sa main ... quand la fumée se dissipa on pû apercevoir une dague de belle taille très ornementée flottée lâme en bas au-dessus de la main de Takeo ...

La lâme de la dague était légèrement incurvée et était assez fine, la garde de la dague, quand à elle, était d'une ornementation rare, elle représentait un dragon ailes déployées servant elle même de pare-lâme. Le dragon était si bien ornementé, qu'il êut parû réel malgré sa couleur métal monochrome ...


-" Plus qu'un dernier paufinement ... et ... " chuchota pour lui-même le gaki presque à bout de force ...

Il ne pût terminer son chuchotement car la lâme oscilla imperceptiblement, et arretâ de léviter pour se planter dans la paume tendue de Takeo. Quand le gaki retourna sa paume on se rendît qu'il y avait deux lâmes parfaitement identiques ... il les retira de sa main pommeau en bas, et laissa le sang couler le long de la lâme ...

-" C'est ... bientôt prêt ... " haleta le gaki à bout de force

Le sang qui coula le long des lâmes fût absorbé par le métal ... et soudain les yeux des dragons s'illuminèrent d'un rouge rubirique qui donnait une impression de vie encore plus saisissante ...

Le gaki prît les lâmes et les tendît à Hikera en lui disant :


-" Ce sont des Dagues jumelles ... leurs puissances viennent de mon sang ... elles sont pour toi, elle paraissent lourdes et pas trop pratiques, mais en rélaitée elels sont tout autrement légères, résistantes et maniable, leur tranchant ne s'aiguisera jamais ... avec ses dague, ta rapidité s'accélèrera ... elles t'entraineront à ton insu à l'agilité et à la force magique qui leurs en incombent .... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 5 Jan - 11:28

Vous avez peut être raison pour la majorité des femmes dans votre discours mais je n'a jamais été entrainée à me battre c'est une des choses qui me répugnent. Je le fais, bien évidement, lorsque je n'ai pas d'autre choix mais tout cela ne me plait guère. J'ai, jusqu'à maintenant pu éviter la plupart des combats simplement par la peur que produisaient mes transformations sur la plupart des gens mais vous avez probablement raison, je vais devoir apprendre à utiliser autre chose que la aie et ce rapidement.

Je regarde takeo créer sous mes yeux les deux dagues jumelles et me les endre ensuite en m'explicant leur facultés. Je les aurais bien refusées mais je doute avoir le choix et de toute manière vu la puissance quà dégagé le Gaki pour les forger, il serait impoli de refuser maintenant. Je prends donc les dagues après avoir essuyé les quelques larmes qui coulaient encore le long de mes joues. Je pose l'une des deux sur mes genoux tandis que j'observe attentivement la deuxième. Comme Takeo l'avais annoncé, elle est ttrès légère. Je ne me sens pas vraiment prête à apprendre à manier une arme alors que je sais même pas utiliser mes pouvoirs mais on pourrait simplifier en disant que je n'ai pas le choix de toute manière.

Merci beaucoup mais... si vous souhaitez réellement à m'apprendre à manier la dague en plus de mes pouvoirs, vous allez finir par rester toute ma vie à mes coté... Enfin, je sais maintenant comment je pourrais améliorer mon pouvoir de métamorphose et c'est une partie de mon entrainement qui me semble très interressante à faire. Je ne vais pas vous le cacher, je ne sais que me métamorphoser, je ne serais probablement jamais capable de créer quoi que ce soit avec ce pouvoir mais j'arriverais peut être à pouvoir faire changer de forme les objets qui m'entourent... En résumé j'ai encore de nombreuses années d'entrainement devant moi il me semble.

Je me relève en attrapant la lame qui était sur mes genoux afin qu'elle ne tombe pas par terre dans ma deuxième main. Je regarde le gaki avec une dague dans chaque main, ne sachant pas trop faire de mes nouvelles armes. Un air légèrement interrogatif se dessine sur mon visage puis je décide de m'exprimer puisque si je ne le fais pas nous risquons de ne pas beaucoup avancer.

L'entrainement commence quand ? Après tout, Kentaro se passera bien de moi quelques temps supplémentaires, je pourrais toujours lui dire que j'ai été retenue sur la "montagne de feu" un peu plus longtemps que prévu. Il ne m'en voudra pas je pense, il faudrait mieux pour lui qu'il ne m'en veuille pas d'ailleurs... pas grand chose me rattache à lui à part une demande d'Hauru... J'ai accepté de protéger le chef de clan mais je ne pense de toute manière pas inir ma vie à son service...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 5 Jan - 14:46

Takeo sourît légèrement à la dernière phrase de la jeune femme ... puis il lança :

-" Au petit matin, nous continuerons notre route, quand nous seront dans la forêt, nous entrainerons un peu ... maintenant dormons ... "

Sur ces derniers mots, le Gaki se coucha par terre et ferma miraculeusement les yeux et parvînt à s'endormir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 5 Jan - 16:40

Dormir hein ? ...

Je me colle contre le mur et ramène de nouveau mes genoux contre moi en m'asseyant par terre. Je pose les deux dagues à coté de moi et regarde quelques instants le Gaki qui dors déjà avant de moi aussi m'endormir non loin de lui, d'un sommeil sans rêve pour une fois, ça me change un peu de d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 5 Jan - 17:37

Lorsque Takeo se réveilla, les rayons du jours filtraient par la fenètre close. Il se leva, s'étira, puis'accroupît devant la jeune fille endormit, et lui caressa le visage pour la réveillée ...

-" Debout, belle endormie, on a du chemin à faire ... faîtes votre toilette, je vais chapardé quelques chose dans la cuisine nous mangerons en chemin ... " dit d'un voix douce le gaki avant d'aller se mettre en quête de la cuisine ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Sam 6 Jan - 13:50

Je sens quelqu'un me caresser le visage ce qui me réveil assez rapidement. J'entends la voix du Gaki puis je l'entend partir de la pièce. J'ouvre les yeux étant à présent seule dans la pièce. Je me lève et m'étire, un peu endolorie d'avoir passé une bonne partie de la nuit assis contre un mur. Je me dirige vers ce qu'on pourrait qualifier d'une salle de bain et y fait une toilette assez rapide afin de ne pas retarder le Gaki. Je sors ensuite de la chambre en oubliant pas de prendre mes poignards récement forgés. Je les passe à ma ceinture de manière à ne pas être constament obligée de les tenir puis me dirige vers la sortie de l'auberge pour aller vers les écuries afin de retrouver nos chevaux. Je prends les bêtes et les amène près de l'entrée du batiment en les menant par la bride. J'attends alors l'arrivée de Takeo en caressant doucement l'un des chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Sam 6 Jan - 17:43

Takeo était arrivé à la cuisine, il n'y avait pas âme qui vive ... il allâ donc dans le garde-manger, la porte était fermée à clef, le gaki d'un geste impatient du revers de la main, fît voler la porte en éclat, entré dans la petite remise, il prît sur la table un petit sac de riz prévu pour les voyages et attrappa quelques pan de viandes séchée pendu en hauteur ... il mit tout cela dans son sac puis fouillant dans sa bourse, il laissa deux ryôs sur la table pour le dédomagement de la porte.

Le Gaki sortit de la cuisine et passa par la grande salle pour aller devant le batîment rejoindre Hikera ... Dans la grande salle étaient touts les ivrognes de la soirée, entrain de dormir après s'être saoulé tout la nuit ... il passa entre deux tables ... pusi s'arrêta et scruta les "cadavres" alentours ... quelque-chose clochait ... ils avaient tous des armes à porter de main ...

C'est alors que derrière le Gaki, se leva un grand gars, massif avec un lourd gourdin, ricanant ... il signifia à tout le monde :


-" Butez-le ce fumier "


Takeo prît un air exaspéré et le premier chargea, en un éclair, Jatô, la lame magique du Gaki fendît l'air et trancha le premier chargeur ... l'instant d'après Takeo avait effectué une charge meurtirière qui abbatît deux hommes l'un armée d'un baton de bois, l'autre d'une hachette de bûcheron ... un éclair plus tard, il décapitâ d'un revers fulgurant le grand homme massif au gourdin après que celui-ci est essayé de l'assomer avec son gourdin par derrière ... Bref,le sang coulâ, les crocs du serpent gravés sur le plat de la lame, fûrent rassasiés, et les petites émeraudes qui servaient d'yeux au serpent de la garde ornementée brillaient instablement, comme si la folie meurtrière s'emparait de la lame contrôlé par l'homme qui la tenait ...

Après le massacre, le Gaki fouilla une nouvelle fois dans sa bourse et sortit un autre ryô, qu'il jetâ négligement sur le comptoir.


-" Pour le nettoyage ... "
ironisa t-il puis il sortit devant et retrouva Hikera .

Il monta sur son cheval et commença à partir tranquillement pendant qu'un homme à gravement blessé entaillé sur tout le ventre et le bras droit coupé, sortit à demi-titubant proférant des insultes sur le Gaki, celui-ci négligement, prît une une flèche dans son carquois accroché à sa selle, et à la main comme une fléchette la lança d'un geste négligent vers l'homme à demi-mort, la pointe de ficha dans la gorge du malotru, il cracha un caillot de sang puis s'écroula, mort ...

-" Alors on y va ... "
demanda t-il calmement à la jeune fille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikera Shizuru

avatar

Nombre de messages : 204
Age : 28
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 8 Jan - 20:20

Je regarde le spectacle d'un oeil surpris puis acquiesce lorsque Takeo me propose de partir. Je m'approche du cheval du Gaki, ne sachant toujours pas monter à cheval. Alors qu je vais prendre la parole, j'entend un hurlement derrière moi. Je me retourne et apperçois un idiot foncer vers nous, katana en main. Je me transforme rapidement en une sort d'énorme loup et saute à la gorge de l'homme. Une fois celui-ci mort, je me relève en redevenant humaine et monte sur le cheval du gaki en m'essuyant le sang qui coule de mes lèvres le long de mon menton. J'attends alors Takeo en souriant.

Je pense qu'il était le dernier, enfin je l'espère... J'aimerais bien savoir pourquoi ils nous attaquent tout à coup... de vieux ennemis à vous ouu ?

[je peux pas faire plus long takeo, désolée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otori Takeo
Gaki en liberté
avatar

Nombre de messages : 703
Age : 29
Race/Clan : Gaki errant sur terre sous forme humaine
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 9 Jan - 17:46

Le gaki sourît puis dit :

-" Oh simplement parcequ'il se battait pour toi ... les jalouuux " tout en ironisant




[===> Sur les routes ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» L'auberge du Joyeux luron (PV)
» L'Auberge du Dùnadan Clairvoyant [ Lieu public ]
» L'Auberge du Dragon Vert [Lieu Public]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bushido, la Voie du Guerrier :: Honshu :: Himeji-
Sauter vers: